Il y a 90 ans !

il y a 90 ans cet appel était publié dans le numéro 67 (7 juin 1930) de la Voix libertaire

Les Amis de l’Encyclopédie anarchiste nous demandent l’insertion de la circulaire ci-dessous. Ils estiment que les milieux anarchistes ne s’intéressent pas comme il le faudrait, et autant qu’ils devraient le faire, à la diffusion de cet ouvrage considérable qui fixera une époque de la Pensée et de l’Action libertaire. Ils savent qu’il y a encore des compagnons qui ignorent jusqu’à l’existence de cet ouvrage et que beaucoup d’autres, tout en en reconnaissant l’extrême utilité et la position considérable de l’Encyclopédie anarchiste, ne font rien pour en favoriser 1a diffusion.

Cette circulaire a été tirée à un grand nombre d’exemplaires. Les camarades qui en désirent n’ont qu’à en demander (en fixant le nombre à Sébastien Faure, 55, rue Pixérécourt, Paris, 20°).

L’ENCYCLOPÉDIE ANARCHISTE PARAIT EN FASCICULES DE 48 PAGES (format du grand dictionnaire Larousse) sous la direction de SÉBASTIEN FAURE entouré de nombreux collaborateurs de toutes tendances et de toutes nationalités

SON IMPORTANCE - SON PROGRAMME

Ce vaste ouvrage, qui comprendra de 2.500 à 3.000 pages (il en compte déjà 1.500 au début de la lettre, m) est une publication désintéressée, qu’anime seul un dessein de propagande et de vulgarisation. Organisée, administrée et rédigée par des camarades dévoués, elle constituera, par la matière et par l’exemple, la synthèse la plus complète à ce jour de l’idée anarchiste.
Cette Encyclopédie se propose :
- 1) De grouper (alphabétiquement, autour des mots correspondants) les principes, théories et conceptions fondamentales de l’anarchie ; les aspects, les tendances, les méthodes et l’évolution de l’anarchisme ; les critiques qui procèdent de son esprit, les principales connaissances auxquelles s’intéresse sa pensée ; enfin les documents propres à éclairer sa philosophie et son action ; c’est l’objet de sa partie dictionnaire, en cours de parution ;
- 2) De présenter, pays par pays, un historique du mouvement anarchiste mondial (on le trouvera dans sa deuxième partie).
- 3) De tracer la biographie et d’analyser l’activité (écrits, action, propagande, etc.) des personnalités militantes se rattachant au mouvement anarchiste (c’est la 3° partie).
- 4) De réunir, en un faisceau sympathique, la vie, et l’œuvre des hommes qui sans adhésion doctrinaire, ont cependant servi la cause de l’émancipation humaine dans le sens des idées anarchistes, eu luttant de quelque façon soit contre les routines et les préjugés de leur temps, contre les forces d’obéissance et de crédulité, soit pour relever les condition asservie des humbles, pour réduire l’emprise des despotismes (4° partie).
- 5) D’offrir un index bibliographique, un répertoire de tous les livres, brochures, journaux, revues, etc., anarchistes ou anarchisants du monde entier (5° partie).

SON CARACTERE - SON INTERET L’ECLECTISME LES CONNAISSANCES QU’ELLE EMBRASSE

De ce que sa tâche gravite autour d’une idée dominante, ce serait une erreur de conclure que l’Encyclopédie anarchiste aura la rigueur d’un bréviaire et l’étroitesse d’un catéchisme. Œuvre attentive et scrupuleuse, si elle étudie, du point de vue spécial de l’anarchisme, les problèmes multiples ét complexes de l’individu et de 1a société, c’est dans un esprit largement évolutif et dépouillé de sectarisme. Elle n’enferme pas la culture individuelle et l’économie sociale dans le cadre définitif d’une doctrine ; elle les examine sous l’angle le plus ouvert d’un humain devenir. Et, non seulement elle s’intéresse, en leurs divers aspects, aux questions fondamentales qu’atteignent une critique et une idéologie nettement caractérisées, mais elle étend, à travers tout le domaine philosophique, littéraire, éducatif, scientifique, moral, artistique, etc., une investigation qui atteste l’audace et l’originalité de la pensée anarchiste et en souligne l’ampleur et le dynamisme.

La largeur d’esprit avec laquelle y sont abordés tant d’aspects différents de notre savoir, de nos institutions et de nos mœurs révèle un effort sincère de pénétration vers des vérités positives. Ceux qui, connaissant mal les préoccupations profondément humaines de l’anarchisme, le regardent encore comme une poussée de révolte désordonnée et s’attardent à n’y chercher qu’un élan de passion sans bases scientifiques, un idéalisme de sentiment auquel répugnent les arguments de la raison et des enseignements de l’expérience, ceux-là seront surpris d’y rencontrer un sérieux averti méthodique et persévérant.

APERÇU DE QUELQUES ETUDES

On lira avec un intérêt évident (et on en conservera la documentation durable) des études telles que : alcoolisme, amour, anarchie et anarchisme, architecture, armée, art, association, assurances, athéisme, attentat, autorité, axiome, beauté, besoin, bible, biologie, bolchevisme, bonté, bourse, caserne, cerveau, chanson, chasteté, classes, code, communisme, confédération, conscience, contrôle, correction, création, danse, darwinisme, droit, école, éducation, église, électricité, élite, enfant, entente, espéranto, état, évolution, fable ; : faim , familistère, famille, fascisme, franchise, franc-maçonnerie, grammaire, grève, guerre, habitude, histoire, humanitarisme, idéalisme, idée, ide, ignorantisme. illégalisme, imagination, impérialisme, imprimerie, inconscience, incrédulité, individualisme, infini, inquisition, instinct, instruction, intelligence, intempérance, intérêt, international intuition, invention, inversion, israélite , ivresse, jalousie, jésuites, Jésus, jeu, jeûne, jeunesse, judaïsme, juge, jugement, ,justice, kantisme, lâcheté, laïque, langage et langue, latitude, légalité, légende, législation, lettre, libéralisme, liberté, libre-pensée, ligue, littérature et livre, logement, logique, loi, longévité, lucidité, etc., etc., pour citer ici quelques-unes des études les plus marquantes déjà parues, parmi tant de mots traités ou prévus.

SA COLLABORATION

Outre les philosophes, sociologues, économistes, etc., directement apparentés à l’anarchisme, des spécialistes des questions scientifiques, littéraires, religieuses, éducatives, juridiques, techniques, etc., apportent leur concours à l’Encyclopédie. Chacun y étudie, avec méthode et compétence, les problèmes de son ressort. Voici d’ailleurs les noms de ses rédacteurs passés et actuels (d’autres personnalités, de nationalités diverses, viendront encore, à leurs sujets favoris, seconder son effort) : Aigueperse, Ch. André, P. Archinoff, E. Armand, Athanosoff, L. Barbeclette, G. Bastien, H. Beauvais, P. Besnard, C. Berneri, L. Bertoni, G. Bessière, J. Billiet, A. Blicq, C.-A. Bontemps, G-. Brocher, L. Cardié, L. Chauvet, J. Chazoff , P. Comont, E. Cotte, A. Daudé-Bancel, Hem Day, E. Delaunay, M. Devaldàs, Ch. Doogbe, Am. Dunois. A. Dupeyre, Dr Elosu, J. Estour, Fahes. L. Fabbri, Sébastien Faure, L. Férandel, G. Goujon, V. Gozzoli, L. Guérineau, A. Guigni, G. Hardy, L. Huart, E. Humbert, Ixigrec, Jamblique, A. Lapeyre, L. Léauté, Dr Legrain, P. Lentente, Suz. Lévy, B. de Light, L. Loréal, A. Lorulct, G. de Lacaze-Duthiars, Lanarque, E .. Malatesta, J. Marestan, P. Maugé, J. Méline, V. Méric, F. Merma, Ch, Mochot, P. Morel, J.-B. Meyer, P. Mualdès, Max Netlau, M. Parant, Doctoresse Pelletier, Dr Pierrot, G. Pioch, Ch. Rappoport, A. Rey, Ch. Rist, Eugen Relgis, L. Rimbault, Ripoll, Ed. Rotheu, R. Rocker, Han Ryner, Stephen Mac Say, E. Soubeyran, A. Souchy, F. Stackelberg, R. Valfort, G. Vidal, P. Vigné d’Octon, Voline, L. Wastiaux, G. Yvetot, etc. ; etc.